Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le plastique c’est fantastique, le caoutchouc super doux…

Alors qu'il l'avait laissé aux oubliettes, le passé de Plastic Man revient le hanter par le biais de son alter-ego, le criminel ''Eel'' O'Brian. Désormais, notre héros est accusé d'un crime qu'il n'a pas commis et est forcé de prendre la fuite alors que le FBI le traque dans tout le pays… Plastic Man pourra-t-il laver son nom de tout soupçon ? Heureusement, son sidekick, Woozy Winks, est là pour lui prêter main forte !

Pour ce recueil consacré au relaunch de la série Plastic Man, DC Comics se prend au jeu et édite un TPB à la couverture plastifié ! Fun !

Contenant les six premiers épisodes du run de Kyle Baker, ce premier arc complet vous file la banane au milieu du visage ! Hors continuité, ce récit drolatique au possible voit l'auteur utiliser avec malice le passé criminel de Plastic Man… Enfin surtout celui de son double : le brigand ''Eel'' O'Brian. Se jouant des archétypes du genre super-héroïque, le scénariste utilise cette trame-prétexte (suite à des preuves trouvées sur le lieu d'un crime, Plastic Man se fait accuser à tort d'un meurtre) pour se moquer allègrement de nos héros en collants moulants chéris. Que cela soit par le biais d'un side-kick complètement débile (Woozy Winks, dont chaque intervention est un pur délice), au détour d'une conversation entre un groupe de méta-humains tout de spandex vêtus (la scène mythique avec la JLA et leur réaction par rapport à l'affaire), ou encore directement via les actions du héros lui-même, Baker nous propose un voyage décomplexé dans un univers des plus cocasses. Dans toutes les situations, mêmes les plus simples, l'auteur arrive à trouver un moyen (détourné ou non) pour susciter le rire et l'amusement. Fan-boys et geeks de tous poils peu enclin à accepter que vos icônes soient égratignés, vous êtes prévenus… Vous allez détester!

Pour la partie graphique, Kyle Baker s'en donne à cœur joie. Bon, il faut bien dire que ce personnage aux propriétés élastiques qu'est Plastic Man était pratiquement destiné à un déformateur professionnel tel que Baker ! Ici, l'artiste se lâche totalement et ose absolument tout avec son protagoniste principal. Poussant le bouchon toujours un peu plus loin d'épisode en épisode, il n'hésite pas à transformer son héros frappadingue en des objets de toutes formes, de la plus incongrue à la plus étonnante. Avec des situations comiques insolites et surtout très bien construites (que cela soit du point de vue du rythme, comme de celui de la mise en scène), les planches de Baker ne cachent évidemment pas leur filiation avec les créations de Tex Avery ou encore Chuck Jones. Rendant hommages à ses pairs, le dessinateur produit au final un travail détonnant et hilarant dans l'univers super-héroïque trop souvent aseptisé de DC. Une réelle bouffée d'air frais !

En bref, une série complètement déjantée qui vaut largement son pesant de cacahuètes, ne serait-ce que pour les moments de fou-rire qu'elle procure ou encore le superbe style cartonny de Kyle Baker.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

You are here: DC Plastic Man vol.2 t.1 - On the Lam ! Le plastique c’est fantastique, le caoutchouc super doux…
icone_rss